Que se cache-t-il derrière le prix d’une maison neuve ?

Combien coûte une maison Solaire Box ? Quel est son prix au mètre carré ? Ces deux questions nous sont très souvent posées au téléphone en amont d'un rendez-vous, et à chaque fois que l'on nous la pose, il est difficile d'y répondre avec justesse en annonçant uniquement un prix.

Cette question est bien légitime, car lorsqu’on achète une maison, il y a souvent un paramètre très concret et difficilement négociable : le budget que l’on peut accorder à son projet, qui n’est malheureusement jamais illimité. C’est donc complètement normal de se demander combien coûtera sa maison, et c’est même une des premières questions à laquelle il faut répondre lorsqu’on se lance dans un projet de construction. Néanmoins, en tant que constructeur, nous trouvons toujours cela un peu réducteur de se baser uniquement sur le prix au mètre carré d’une maison pour établir un comparatif et réaliser une première sélection de constructeur. En effet, ce prix au mètre carré, considéré de manière isolée ne signifie en réalité pas grand chose, tant il dépend de facteurs variés.

Tout d’abord, vous avez certainement eu l’occasion de remarquer qu’il existe des maisons à tous les prix : la fourchette varie tout simplement du simple au triple, et voire même au-delà pour les projets les plus fous. Le prix d’une maison, c’est un peu comme le prix d’une voiture : vous pouvez trouver des voitures d’entrée de gamme, qui ont une motorisation un peu faible, comportent peu d’options et offrent un confort basique, et vous avez également des voitures très haut de gamme, avec des dispositifs innovants, une motorisation puissante et des finitions premium. Entre les deux, il y a tout une gamme de prix. Quel que soit le prix de la voiture, son fonctionnement et son usage sera globalement le même, mais la différence de tarif va se faire sentir au niveau du confort d’utilisation et de la durabilité.

Et bien pour une maison, c’est exactement pareil ! Plusieurs facteurs vont ainsi avoir un impact important sur le prix d’une maison neuve :

1. La qualité des matériaux

Entre l’utilisation de matériaux premier prix ou de matériaux haut de gamme, il y a forcément une différence de prix et de qualité. Selon la qualité choisie, la durabilité des matériaux et des équipements peut varier (est-ce que dans 5 ou 10 ans ils n’auront pas bougé ou faudra-t-il tout remplacer ?), mais cela aura aussi un impact sur le confort de la maison (une isolation en polystyrène expansé sera bien moins chère mais n’apportera pas du tout le même confort au quotidien que de la fibre de bois). Si à court terme on peut être tenté de limiter l’investissement en utilisant des matériaux moins chers, en se disant que l’on s’accommodera du confort, attention aux coûts cachés sur le long terme ! Des équipements ou matériaux de moins bonne qualité peuvent en effet finir par faire augmenter la facture globale s’il faut par exemple les changer plus souvent, ou si l’on doit dépenser plus de chauffage.

Lorsqu’on fait construire une maison neuve et que l’on part d’une feuille blanche, cela peut valoir le coût d’investir dès le début, pour réaliser des économies sur le long terme, mais aussi pour valoriser la qualité du bâtiment lors d’une éventuelle revente.
Enfin, il y a un « coût caché » que l’on oublie malheureusement trop souvent mais qui pourtant à toute son importance : le coût écologique et social. En effet, ce n’est pas toujours le cas, mais certains matériaux très peu chers sont fabriqués à l’autre bout du monde, dans des conditions plus que précaires, avec des matériaux de faible qualité. Une bonne façon d’éviter de contribuer indirectement à ce genre de situation est de privilégier le Made in France  qui est très souvent un gage de qualité, et garantie une fabrication dans le respect des normes et du droit du travail.

 

2. Le niveau d’achèvement

Le niveau d’achèvement, c’est l’état dans laquelle la maison vous sera livrée lors de la remise des clés. Selon les constructeurs, il peut être très variable. Certains constructeurs ne font que du « hors d’eau, hors d’air » (avec uniquement les murs extérieurs, la toiture, la porte et les fenêtres), et laissent aux acheteurs le soin de réaliser tout le second œuvre (plomberie, électricité) et l’aménagement intérieur (pose des sols, cloisons, peinture, etc), alors que d’autres vont aller jusqu’au « prêt à aménager » (où il ne reste plus qu’à poser vos meubles). Entre les deux, on peut imaginer une infinité de possibilités. Certains constructeurs aiment afficher des prix d’appel très alléchants pour attirer les acheteurs (tarif qui correspond le plus souvent au hors d’eau hors d’air avec des matériaux « basiques »), en omettant tous les frais annexes qui vont venir se greffer par la suite, et faire finalement grimper la facture. Chez Solaire Box, nous avons fait le choix inverse : afficher clairement sur notre site le tarif « prêt à aménager » de tous nos modèles, avec seulement quelques finitions simples à réaliser, qui correspond au prix que coûtera la maison dans 90% des cas. De plus, nous n’hésitons pas à communiquer en amont du devis sur les potentiels frais annexes qui sont à la charge de l’acheteur quel que soit le constructeur choisi.

Face à la différence de tarif entre le hors d’eau hors d’air et une livraison clé en main, cela peut sembler un bon calcul de choisir la première option, et de se charger ensuite du second œuvre et des finitions. Cependant, si vous souhaitez vous lancer, il faut y avoir mûrement réfléchi et vous assurez que vous pourrez assumer la prise en charge du chantier par la suite. Si vous êtes un très bon bricoleur ou si vous avez beaucoup de temps libre, c’est envisageable. De même, si vous pouvez compter sur l’aide de proches compétents pour réaliser certains travaux, notamment la plomberie et l’électricité, cela vous reviendra moins cher que de le faire réaliser par des professionnels car vous ne payerez pas la main d’œuvre. Quelques points de vigilance cependant :

    • Ne sous-estimez pas le prix des travaux restants à réaliser ! Il n’y a rien de pire que de se retrouver à vivre pendant des mois voire des années dans une maison à moitié achevée parce que vous êtes à court de budget. Dans ce cas, il est préférable de repousser votre projet de construction, et de vous assurer que vous disposerez d’un budget suffisant avant de vous lancer.
    • Vous devez avoir les compétences requises pour réaliser les travaux restant et connaître les normes à respecter, car une erreur de réalisation sur des points « critiques » peut vous coûter très cher en cas de gros pépin (dégâts des eaux, court-circuit, incendie) et ne pas être pris en charge par l’assurance ! De plus, si vous réaliser les travaux vous-même, vous ne bénéficierez pas de la garantie décennale que possèdent les professionnels. Impossible donc de vous faire dédommager par une assurance en cas de malfaçon, et cela peut également poser un problème si vous souhaitez revendre votre bien moins de 10 ans après l’achèvement des travaux.
    • Les matériaux vendus en magasin de bricolage n’ont pas la même qualité que les matériaux utilisés par les professionnels. Le plus souvent, les fabricants commercialisent deux gammes : l’une « grand public » où les prix sont tirés le plus souvent vers le bas par les distributeurs, et une gamme professionnelle de meilleure qualité.
    • Si vous ne vous sentez pas prêts à réaliser ces travaux vous-même, vous pourrez tout à fait faire intervenir des artisans extérieurs une fois les murs et la toiture terminés, mais vous devrez alors jouer les chefs de chantier, et cela peut être très chronophage et un peu stressant lorsque l’on n’est pas du métier. Finalement cela vous reviendra sensiblement au même prix que si vous aviez confié l’intégralité du chantier à un constructeur, avec une dose de stress en plus.

3. La main d’oeuvre :

Enfin, dans le prix d’une maison, outre le prix des matériaux, de la conception et de la gestion du projet, il y a bien entendu le prix de la main d’œuvre ! Là encore ce prix peut être très variable selon que l’on fasse appel à des artisans qualifiés ou à des ouvriers polyvalents. De même, plusieurs approches sont possibles selon les constructeurs concernant les réalisations qui vont être sous-traitées. Certains constructeurs réalisent tout le chantier de A à Z alors que d’autres ont plus le rôle de maîtres d’oeuvre et vont faire intervenir différents artisans. Chez Solaire Box, nous avons par exemple fait le choix de recruter en interne notre propre équipe de monteurs qui possèdent des compétences complémentaires (ossature bois, couverture, menuiserie, photovoltaïque, etc) afin d’avoir le contrôle sur la qualité des maisons livrées et de nous assurer qu’elle répond à notre cahier des charges.

 

4. La localisation :

Le dernier facteur qui joue sur le prix d’une maison et qui peut sembler étonnant est la région où elle est construite. Il n’est pas forcément évident de le remarquer, car il est rare de faire construire exactement la même maison dans deux régions différentes au même moment, mais tout comme le prix des terrains, le prix des maisons peut varier assez sensiblement d’une région à une autre ! Certains constructeurs nationaux appliquent ainsi un barème pour moduler le prix des maisons neuves selon le prix de l’immobilier dans la région. Si cela peut parfois se justifier (par exemple des frais de transports plus élevés si la région est montagneuse), le plus souvent cela est lié à la sensibilité des acheteurs locaux par rapport au prix du foncier (plus la région est chère, plus les acheteurs auront prévu un budget élevé). Chez Solaire Box, nous avons décidé de ne pas appliquer cette logique et de pratiquer les mêmes prix partout en France. Il nous arrive de facturer au cas par cas des prestations supplémentaires, mais uniquement si cela se justifie par une spécificité du projet (par exemple une pente de toit plus élevée qui augmente la surface des murs ou un transport en véhicule léger plutôt qu’en poids lourd dans une zone difficile d’accès).

Une fois que l’on considère tous ces éléments, voici enfin la réponse à la question « Combien coûte une maison Solaire Box ? »,  à l’aide d’une infographie qui vous montre également comment le prix se répartit entre les grands postes. Nous prenons ici comme exemple une maison Nuru de 98 m² livrée prête à aménager, et installée sur un terrain plat qui ne possède aucune particularité géologique et qui est facilement accessible avec un semi-remorque pour l’acheminement des murs. Si le terrain nécessite des fondations particulières ou un acheminement spécifique, le prix de la préparation de chantier peut en effet très rapidement augmenter.

Retour aux actualités

Téléchargez gratuitement nos ebooks !

Le guide de la construction écologique

Découvrez les différentes étapes d'un projet de construction, et la liste des questions à se poser pour définir ses priorités en terme d'habitat !

Tout savoir sur la RE 2020

La RE 2020  doit entrer en application en janvier 2022, et pourtant elle fait déjà beaucoup parler ! Pour tout savoir à son sujet, nous avons concocté un guide spécialement pour vous.

La gestion de l'eau

Lorsqu'on souhaite devenir autonome en énergie, il est légitime de s'interroger sur une autre ressource précieuse : l'eau. Si elle est plus simple à stocker que l'énergie, son utilisation est en réalité très encadrée.